Où trouver son matériel pour crusiner ? (2/2)

Coucou toi,

La dernière fois, on a parlé de trouver les bons ingrédients pour crusiner. Aujourd’hui, comme promis je te donne mes conseils sur mon matériel de crusine favori !

Acquérir du matériel de qualité, durable, et qui rempli les fonctions que l’on recherche pour la réalisation de recettes crues, ce n’est pas toujours évident, et ce sont des questions qui reviennent souvent en ateliers et formations, dans vos messages et commentaires…
Depuis 5 ans, j’ai pu tester un certain nombre de machines, entre celles que j’ai acquises, qu’on m’a prêtées, que j’ai utilisées chez d’autres. Je n’ai certainement pas encore tout testé, d’ailleurs je viens de découvrir une nouvelle marque très prometteuse que je teste en ce moment…

Tour d’horizon des principales machines de la crusine :

 

  • L’extracteur de jus : outre les jus de légumes, il permet aussi de faire des sorbets, smoothies, pâtés, laits végétaux… Au début, on achète souvent une machine d’entrée de gamme, et on finit par la remiser au placard. Mon conseil : investir aussitôt dans une machine de qualité, car c’est comme toujours, a prix plus élevé on en a pour son argent ! Meilleure extraction, lavage aisé, utilisation rapide, etc. J’ai longtemps été fan des horizontaux (j’ai un Green Star Elite d’occasion à la maison qui est super), mais il faut bien dire que depuis que j’ai mon Kuvings Evo, il n’y a pas photo. Je pense faire un test vidéo entre les deux pour comparer leurs promesses, mais ce que j’aime beaucoup c’est sa rapidité d’extraction et de lavage ! En fonction de ton budget : soit tu peux investir et prendre une machine neuve (tu peux avoir -10% chez Warmcook avec le code CRAWQUANTES) soit reste dans des marques haut de gamme et achète ta machine d’occasion, tout simplement sur leboncoin.
  • Le blender puissant : pour faire de supers smoothies, des pâtés sans morceaux, des fromages végétaux fondants, des sorbets et appareils de gâteaux crus… Il te faut un bon blender, avec de la puissance de moteur. Soit tu es très amateur.trice de smoothies, auquel cas il te faut une machine sous vide, dont le rendu n’a rien à voir, comme celui de Kuvings (même code promo chez Warmcook que pour l’extracteur), soit tu peux rester sur une marque connue comme Vitamix, Blendtec, et ce sont des machines que l’on trouve facilement d’occasion. J’ai un blender de chez Froothie depuis 5 ans qui rempli très bien ses tâches.
  • Un petit blender : il va faire les mêmes choses que le grand… mais en petit format. Quel intérêt ? De pouvoir faire des petites quantités, comme moudre des graines, des petites quantités de préparations que ne peut jamais bien gérer avec un gros blender. Mais surtout (!), tu vas pouvoir l’emporter avec toi, en voyage, en week-end ! J’ai utilisé longtemps un Personnal Blender de Tribest, que je continue de recommander car il est petit et puissant, mais j’ai récemment changé de machine pour une autre marque très plébiscitée en Australie et aux US : le petit Boss to go de Sage/Bréville, très qualitatif, très puissant, j’adore !
  • Le robot culinaire : il complète l’usage du gros blender, sauf qu’au lieu de faire des préparations lisses, il va permettre de préparer tout ce qui doit garder de la consistance : pestos, bases de gâteaux crus, riz de légumes, sans parler des outils de râpe et de tranchâge. Je conseille souvent de mettre la main sur un Magimix d’occasion, comme ils sont faciles à trouver. Après quelques années, même s’il est efficace et rend bien service, je pense en changer, notamment car le petit bol, dont je me sers souvent, n’est pas très étanche et la préparation gicle dans les autres bols. Je pense me tourner vers la même marque que le petit blender, Sage, sinon il y a également Cuisinart qui est très prisé.
  • Le déshydrateur : la question qui fâche, bien souvent ! Il y a des tas de marques, des tas de modèles… C’est presque infini. Deux marques sortent leur épingle du jeu : Sedona et Excalibur. J’ai un Excalibur à la maison (le programmateur ne sert à rien !), mais j’en suis déçue. Plastique, bruyant, pas facile à nettoyer… Le Sedona est super, mais très cher. Pour une boîte qui contient un ventilateur, une résistance et éventuellement un programmateur, 400-500€, ça fait beaucoup, non ? Dans ma crusine-atelier, j’ai opté pour un Klarstein, qui est au top : très silencieux, tout inox, joli, plein de plaques donc grande contenance, et très peu cher. Avec ses ventilateurs latéraux, il sèche beaucoup plus vite, donc durée de séchage raccourcie. J’ai complété avec des feuilles anti-adhésives de chez Warmcook, qui vent également un déshydrateur tout petit, l’Atacama, idéal si tu n’as pas beaucoup de place chez toi.

 

J’espère que cet article t’aura aidé à y voir plus clair, faire les bons investissement dès le début, c’est aussi bien pour éviter de racheter des machines, de perdre des sous, et du temps ! Et puis pour continuer, je donne plein de conseils de petit matériel et ustensiles que j’aime utiliser, que ce soit pour spiraliser, faire des fromages végétaux ou la pâtisserie crue, sur lescrawquantes.fr !

Belle journée à toi, et bonne crusine ❤️

Voir aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.