1 an et demi de douche froide

 

Ruse #15

Et si on coupait le ballon d’eau chaude ?

 


 

Non seulement je fête mon anniversaire aujourd’hui (allez, il fallait bien que je vous le dise), mais aussi on va faire la fête à la douche froide ! 😀

 

Presque un an et demi que je me passe tous les matins à l’eau réglée au minimum. MAIS POURQUOI TANT DE HAINE ??? 😂

 

J’aime les challenges. J’aime progresser. J’aime me dire que je peux aller à l’envers de ce que la société veut de toi, c’est-à-dire que tu fasses comme tout le monde, prendre ta douche bien chaude, ne pas supporter le froid, monter le chauffage, mais aussi voir ta peau flétrir, ramollir avec le temps, devoir prendre ton café le matin pour te réveiller, être “malade” tout l’hiver pour que tu consommes des pilules blanches…

 

Ok, vous allez me dire, l’été, c’est facile. Et c’est bien pour ça que j’ai commencé à ce moment-là. On repart un peu en arrière ? J’ai toujours été plutôt “froide” : la fille au nez, pieds et mains gelés, mais pourtant pas trop frileuse, car j’ai grandi dans une maison peu chauffée, ça endurcit (vous verrez plus tard, CQFD). À Nantes, j’en étais venue à me faire des mitaines pour travailler car mes mains étaient glacées l’hiver. La fille toujours froide, à croire que j’étais un vampire.

 

Mais… à force de continuer de m’intéresser à ce mode de vie, j’ai entendu parler de l’hormèse, via Régénère et Vérisme TV, puis j’ai découvert Wim Hof, etc. L’hormèse ? La loi de l’hormèse est une loi naturelle du vivant, qui dit que tout être vivant, qui se place dans une situation de stress ponctuelle et à la limite de ses capacités adaptatives, après une période de repos va voir ses capacités améliorées. Quoi ??? Tu peux répéter ?

 

  • Une situation de stress ponctuelle, dans la nature, ça pourrait se retrouver face à un prédateur, ou tomber dans un lac d’eau froide, ou courir un sprint quand on est pourchassé…
  • Les capacités adaptatives, sont tout simplement les capacités de chacun à s’adapter à une situation donnée, qu’elle soit physique (ex : variation de température), psychologique (ex : projet qui change), sociale (ex : un ami exigeant), etc.
  • La limite des capacités adaptatives est différente pour chacun, selon son parcours et son mode de vie. Par exemple, en se mettant en situation de froid, on va voir que certains peuvent rester plus longtemps alors que d’autres grelottent et n’arrivent pas à se réchauffer : leurs limites sont différentes. Parfois on les dépasse, et là on le sent ! Mais en allant juste avant la limite, on se renforce. En en tirant les ficelles, on peut dire qu’il n’y a pas de “maladies”, il n’y a que des personnes aux capacités réduites ou des environnements trop stressants…
  • La période de repos, est en quelque sorte une digestion : après le stress ponctuel, le corps doit prendre le temps de digérer ce qui lui est arrivé, l’assimiler, et cela passe par un temps de repos, en adéquation avec le stress vécu.
  • Amélioration ??? Oui, oui, après la période de repos suffisante, l’organisme ressort plus fort. Sa capacité d’adaptation augmente. Et si vous avez bien compris, en pratiquant la loi de l’hormèse, vous serez non seulement plus résistants physiquement, mais aussi mentalement, etc. !
  • En somme l’adaptation, c’est la vie !

Mais nos modes de vie aujourd’hui sont : des stress non pas ponctuels mais permanents, et surtout du repos insuffisant, ce qui conduit non pas à l’amélioration mais à l’épuisement. Pour remettre de l’ordre dans tout ça, il y a plusieurs solutions, comme le sport à haute intensité, le jeûne, l’exposition au chaud (sauna), etc. et bien sûr, l’exposition au froid, comme la douche froide !

 

Ce qu’on en dit : meilleure immunité, peau plus ferme, meilleure circulation, réveille bien le corps, donne de beaux cheveux, améliore la récupération musculaire, aide à perdre du poids (histoire de graisses brunes et blanches), lutte contre la dépression, etc. Déjà, de belles perspectives, non ?

 

Ce que j’en dis : immunité top, mieux que le café pour se réveiller, humeur bien meilleure, beaucoup beaucoup moins frileuse, j’ai même plus souvent trop chaud en hiver, les extrémités moins souvent et moins froides, une meilleure circulation, je résiste énormément mieux au stress de la vie quotidienne, ça me fait tout simplement du bien, c’est LE déclencheur qui a remis en route mon transit quotidien (avis aux constipés), sommeil nettement amélioré, bref, j’adore !

 

Comment on fait ? Douche froide au minimum, ou bains de rivière/mer, on y va avec le sourire et l’envie, le torse bombé, petit-à-petit, et s’il faut, on commence petit bout par petit bout… on respire, on peut crier un peu, chanter… on a même le droit de commencer par du chaud et passer au froid d’un coup. On reste le temps qu’on peut, un peu plus longtemps parfois, et en sortant, on attend d’être envahi par la vague de chaleur avant de se sécher, voir même on peut attendre de sécher complètement naturellement. Et on prolonge l’hormèse dans la journée, en retirant des couches de vêtements, en sortant en t-shirt l’hiver même quelques minutes, en testant le vélo sans gants, etc. Trouvez votre challenge !

 

Depuis, j’aime le froid, j’attends l’hiver avec impatience, je prends des bains de mer hors saison avec plaisir (bain du 1er janvier je t’attends !), je sors moins découverte avec enthousiasme… Quel bonheur d’aimer l’hiver ! Et oui, vous pouvez devenir moins frileux.se, en vous exposant au froid !

 

Mais pourquoi tant DE BONHEUR ? 😀

Alors, vous vous y mettez quand ?

Voir aussi :

Publié par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.