Foire aux questions : la cuisine crue, façon Les Crawquantes

 

Crue ?

On ne chauffe pas au-dessus de 42°C, température communément admise comme étant le seuil au-dessus duquel les enzymes disparaissent pour de bon. Les enzymes ? Ça sert à aider la digestion ; la nature est bien faite, les aliments bruts viennent avec leur enzymes digestives. Quand il n’y en a plus, eh bien, on ne compte que sur nos propres enzymes, mais pour peu qu’on ai vécu jusque-là sur un régime pâtes-riz, notre digestion est affaiblie…

Végétale ?

Si chacun est libre de faire son choix, en termes éthique, environnemental et de santé sur sa consommation ou non de produits animaux, ici on propose de la crusine végétale : le règne des fruits et des légumes est à terme le seul qui nous emmène vers une santé brillante, donc vous proposer de travailler uniquement les végétaux fait sens. N’hésitez pas à poser des questions en atelier à ce sujet…

Il peut y avoir des recettes qui utilisent du miel, si c’est le cas, il sera cru et le plus local possible, et on vous proposera une alternative.

 

Biologique ?

Les matières premières utilisées par les cRAWquantes, sont soit biologiques, soit locales non traîtées (du jardin ?), ou encore sauvages (si ça arrive, on ne les cueille pas au bord de la route, hein !).

Ça paraît évident, non ?

 

Locale ?

Dans la mesure du possible, on tend vers l‘utilisation de produits locaux, en tout cas pour tout ce qu’on considère qui peut pousser en France. Mais il ne faut pas oublier 1/ On est des êtres fait pour vivre dans des températures pleines de fruits “tropicaux” 2/ Les qualités gustatives et nutritives de certains fruits exotiques sont inégalées (les bananes ! les cocos !). Donc on utilise aussi des produits “exotiques”, mais les plus proches possibles !

Pas d’avocat du Chili mais d’Espagne, des mangues espagnoles au maximum, pas de kiwis de Nouvelle-Zélande…

 

 

De saison ?

Oui oui oui ! Bien sûr ! Rien à ajouter.

 

Hygiéniste ?

Au maximum, on tend vers une crusine à base d’aliments les plus bruts possibles.

L’aspect hygiéniste appliqué à la crusine des cRAWquantes, c’est : éviter le sel, pas de sirop d’agave, le moins possible de noix de cajous (il nous en reste sur les recette de faux-mages, mais on essaye de les enlever), pas surdosée en graines et noix, pas de cacahouètes, éviter au maximum les huiles (sauf la coco), si utilisation de vinaigre ça sera de cidre, pas de flocons d’avoine/de riz sauvage/d’autres trucs pas très digestes et pas vraiment crus…

Mais aussi imaginer des recettes digestes, sans amalgamer des tas de produits, avec des combinaisons alimentaires les plus digestes possibles.

N’hésitez pas à nous indiquer d’éventuelles allergies alimentaires !

 

 

 

Des recettes ?

Les “recettes” des cRAWquantes seront plutôt des principes, des guides, des recettes de base, sous forme de fiches “comment faire des sauces crues” ou “les crêpes crues”, pour vous indiquer une base générale, les explications des ingrédients utilisés, et puis des orientations pour vous inciter à varier et essayer de vous l’approprier !

On pourra aussi vous proposer des recettes précises pour montrer des applications originales des recettes de bases, ou alors pour certaines recettes avec des dosages précis, choisies avec amour parmi les meilleures et les plus simples !