Le foie, cet organe central malmené

Ruse #11 : ÇA SERT À QUOI LE FOIE ? ÇA SERT À QUOI TOUT ÇA ? 🎵

 

Le foie, c’est un peu l’usine transformatrice du corps. Il gère des tas de fonctions primordiales, mais nos modes de vie font qu’il est trop sollicité, jusqu’à parfois l’épuisement… Comment faire pour avoir un foie qui fonctionne bien ? Aujourd’hui, conversation avec Charlaine Froehly, en formation de naturopathie chez Isupnat (@naturo.family sur Instagram). Charlaine est venue de la région de Clermont-Ferrand jusqu’à Nantes pour un stage chez Les cRAWquantes, certains d’entre-vous l’ont rencontrée pendant l’atelier brunch du mardi 7 mai. Elle est animée par la puissance des aliments vivants, et s’intéresse à la naturopathie orientée pour les enfants.

 


 

Ariane : Alors, explique-moi, à quoi ça sert le foie ?

Charlaine : Tu as les toxines externes ou exogènes, (générées par le mode de vie : alimentation, pollution, médicaments, etc.) et les toxines internes, ou endogènes (naturellement générées par l’activité quotidienne cellulaire). Ces toxines sont traitées et éliminées par le foie pour épurer le sang. Mais le foie a plus de 400 fonctions, et son rôle principal est de détoxifier le sang, donc l’organisme en général !

 

Comment je sais que mon foie est surchargé ?

Il y a des troubles différents selon les personnes qui se manifestent, comme : constipation ou diarrhée, gaz, lenteurs digestives, ect. Des troubles digestifs en général ! On peut voir aussi sa jolie langue blanche chargée le matin (et souvent l’agréable haleine qui va avec), mais aussi les problèmes de peau (quand le foie est trop chargé, la peau prend le relais), une fatigue intense car le foie travaille toute la nuit et empêche de bien dormir !

 

Ah oui, j’ai connu ça… les insomnies à 3 h du matin… (voir l’article sur la médecine chinoise et le sommeil). Et comment je peux faire pour aider mon foie ?

On va aider le foie en le drainant, ce qui permet d’éliminer les toxines et qu’il se régénère. Ça fonctionne un peu comme un éponge, on va le presser et faire sortir les toxines. Faire des cures détox hépatiques permet de le soulager et qu’il puisse accomplir ses tâches normalement le reste de l’année ! Il s’agit d’éviter les surchauffes !

 

Et je peux faire une détox n’importe quand ?

Il y a des saisons qui sont plus propices à la détoxination du foie. Le printemps, et l’automne : au printemps, on a une haute énergie pour drainer le foie après les surcharges de l’hiver, et l’automne pour anticiper l’accumulation de toxines qui est difficilement évitable en hiver. En hiver, on est trop habillés (mauvaise aération de la peau), on s’expose trop peu au soleil, on vit beaucoup plus à l’intérieur avec ses pollutions, on est davantage sédentaires, etc. Il faut savoir qu’il vaut mieux éviter quand même de se lancer dans des cures détox quand on est enceinte ou allaitante.

 

Et alors, comment je procède ?

Déjà, il n’y a pas de cure plus efficace que d’autre, ça dépend de chacun, de comment tu te sens en essayant la cure. Tu as la cure de citron, qui a prouvé ses effets bénéfiques. Il suffit de presser 1/2 citron dans un verre d’eau, à jeun. L’important, contrairement à ce que l’on pense, c’est de ne pas le pratiquer pas toute l’année ! Une cure se fait sur un temps limité. 21 jours, c’est bien, si on veut faire plus, il faut faire une pause d’une semaine. Attention, petite chose à savoir, les profils minces, de type neuro-arthirtique (ceux que tu appelles les “fins et inquiets”), vont éviter la cure de citron au printemps, car ces organismes plutôt frileux seront ralentis par le côté trop puissant et rafraîchissant du citron. La cure de citron stimule la production de bile, qui dégrade les graisses. Le reste de l’année, la vésicule biliaire n’arrive pas à suivre le rythme que notre alimentation trop grasse lui demande (allez voir l’article sur la couleur de vos selles) ! La cure de citron aide à réguler cela. À savoir aussi, le citron a beau être acide, il devient basique en étant assimilé, et aide justement à lutter contre l’acidité, et équilibrer l’estomac !

 

Et si je ne veux/peux pas faire de cure de citron ?

Tu peux faire une cure d’argile aussi ! L’argile est plus général, il détoxifie tout l’organisme, et le foie avec. C’est une super cure détox globale, pour éliminer les résidus de médicaments, grâce à son pouvoir absorbant. Les toxines sont évacuées par les émonctoires, tels que le foie, les intestins, les reins, les poumons, et la peau. L’argile est aussi reminéralisante pour les personnes carencées. Pour les débutants, on utilisera l’argile blanche, plus douce, sinon l’argile verte, qui répare bien les muqueuses intestinales. Bien utiliser de l’argile “surfine” ! On commencera par l’eau argile, pendant la première moitié de cure, puis le lait d’argile pendant la seconde partie de la cure, et cela pendant 21 jours (allez voir sur le net, si ça vous intéresse, c’est très bien documenté).  On peut la faire toute l’année, dès qu’on a un problème digestif, d’anémie, etc. Mais toujours en cure de 21 jours, pas plus ! L’argile inhibe l’assimilation des médicaments et de la pilule, si on veut faire une cure, il faut prendre l’argile à distance de 3h minimum de son médicament.

 

Et comment ça se passe pendant une cure ?

Les cures, c’est puissant ! Ça déloge les toxines, puis elles sont remises en circulation dans le sang et la lymphe, avant d’être évacuées par les émonctoires à l’extérieur du corps ! C’est bien de penser à boire suffisamment et d’avoir une alimentation riche en fibres douces pour bien aider à circuler : des fruits et légumes, et des jus des légumes, c’est top ! Le citron peut faire des réactions cutanées, même si c’est assez doux. L’argile, c’est plus costaud, on peut avoir de la constipation ou des diarrhées, c’est bon, signe, ça sort. Si ça arrive, on peut aider à réguler avec du psyllium par exemple, ou des pruneaux pour la constipation… La bouillotte sur le foie l’aide beaucoup, il apprécie la chaleur qui l’aide à fonctionner, c’est l’organe le plus chaud du corps ! Et comme ça accélère le débit sanguin, l’épuration des déchets se fait mieux et plus rapidement. Les tisanes de plantes, comme l’artichaut (aide la production de bile), le radis noir (vidange la vésicule biliaire), le chardon-marie et desmodium (régénère les cellules du foie), on peut en boire souvent, ça aide bien pendant la cure.

 

Et après, je fais quoi, le reste de l’année ?

On peut faire des tisanes de plantes aussi le reste du temps. Les monodiètes, de temps en temps, sur un ou plusieurs jours, ça permet de faire une pause digestive, avec les fruits de saison, comme la pomme, le raisin, ou encore melon ou pastèque l’été… le choix est vaste ! Le curcuma, superaliment bien connu, a plein de fonctions, et par exemple, il protège les cellules du foie. Il y a aussi les cures de jus de légumes, qui contiendront plein de curcuma ! Et bien sûr, la voie royale, le jeûne ! Et puis je réduis au maximum les ennemis alimentaires du foie : alcool, café, tabac ! Mais aussi les produits transformés, les sucres raffinés, et les charcuteries. Aujourd’hui, on mange trop, trop souvent, donc il faut réapprendre à écouter sa faim, manger quand on a faim et s’arrêter à satiété, tout en pensant à bien mastiquer en mangeant dans le calme.

Merci Charlaine, c’était super intéressant, je pense que je vais me lancer dans une petite cure après avoir mangé tous ces fromages végétaux que j’ai fait pour préparer l’ebook… 😀

 

 

Petite note additionnelle :

Antécédents d’occlusion intestinale, en cas d’hypertension, pour les femmes enceintes ou allaitantes, ou les personnes en faible vitalité, consultez votre médecin ou naturopathe avant de vous lancer à corps perdu dans une cure détox.

Voir aussi :

Publié par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.