Je garde la pêche en hiver, grâce au soleil !

Ruse #6

J’ai le blues, ah, et puis un rhume aussi… Bon, c’est l’hiver, c’est normal. Ah bon ?

 

soleil hiver

 

Cette année, l’été à duré, duré, duré, et quand l’automne (bon, dans nos têtes c’est déjà l’hiver, on est d’accord) a fini par arriver, c’était “Sans transition messieurs, dames…” D’une semaine à l’autre, je suis passée de manger dehors tous les midis en t-shirt à sortir écharpes et gants pour pointer difficilement le bout de mon nez pour un rendez-vous.

 

Figurez-vous que tout cela a un impact. Je vous parle souvent des différents stress quotidiens que l’on endure, pour être juste, il faudrait plutôt parler de “demande d’adaptation”. La capacité de de chacun de répondre à une demande d’adaptation (≃ stress) s’appelle la capacité adaptative. J’introduis les mots, on reviendra dessus, promis !

 

L’arrivée du froid et la baisse de la durée d’ensoleillement demande au corps de s’adapter. Ben oui, la température idéale pour la vie de l’homo sapiens nu c’est 27°C. Je vous vois venir, n’augmentez pas vos chauffages juste pour vivre à poil ! Dehors, il ne fait plus 27°C, il faudrait mieux que vous sachiez vous adapter. À côté de ça, on travaille la plupart d’entre nous à l’intérieur, on prend moins voir pas du tout le soleil. Comme ça du jour au lendemain… Parce que la météo à changé et que l’automne a fini par arriver.

 

Je vais vous révéler un truc de dingue : c’est pas facile-facile pour le corps. C’est même une sacrée demande d’adaptation. Selon les points faibles de chacun, vous allez vous retrouver avec, rayez les mentions inutiles : un rhume — un déprime hivernale — une immunité affaiblie (“une petite grippe, s’il vous plait ?) — une carence en vitamine D — un sommeil de moins bonne qualité, etc.

 

Personne n’a envie de ça. Alors oui, il y a bien la luminothérapie. Si vous êtes la majorité de la journée coincé sur l’ordi, ça peut-être une solution. Mais le mieux, c’est juste de sortir ! Mettez le nez dehors ! Trouvez-vous un petit coin à l’abri du vent pour faire bronzodrome, et même mieux, allez faire du sport dehors, plutôt qu’en salle ! Ou passez votre coup de fil dehors ! Imaginez qu’il vous faudrait un minimum (plutôt ras des pâquerettes) de 30 minutes par jour d’exposition en hiver, sachant qu’il y a des jours pluvieux. Les jours ensoleillés, remontez les manches ! Le soleil, c’est une vraie thérapie ! Ça devrait être prescrit par les médecins plutôt que les pilules de vitamine D !

 

Voilà pour aujourd’hui, ce petit cri d’appel au bon sens, c’est pas parce qu’il fait plus froid qu’il faut en oublier de prendre le soleil les cocos. Rappelez-vous, vous êtes comme une plante. Il vous faut un peu d’eau et du soleil 🙂

 

Voir aussi :

Publié par

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.