J’AI FAIM ! Vraie faim, fausse faim ?

vraie faim fausse faim

Mythe #2 : Je gargouille, je me sens creux-se et faible : j’ai faim !

Ouh là là, ça crie au loup là-dedans !

Des gargouillis à n’en plus finir, des sensations de creux, c’est sûr, j’ai faim !

Ah bon ? En es-tu si sûr-e ?


Alors, alors, quoi de neuf ? J’avais très envie de vous parler de la faim. Sensation que l’on connait tous-tes. Ou plutôt que l’on croit connaître

 

On a appris à reconnaître la faim par ces indices : gargouillis, faiblesse, sensation de ventre creux, parfois même tournis et hypoglycémie, voire maux de tête.

 

Je me rappelle mes années d’étudiante où j’étais presque esclave de ma faim, je faisais des hypoglycémies tous les matins à 12h, j’étais obligée de fermer les yeux et m’assoupir quelques minutes en cours en attendant 12h30, de courir à la cantine (ou plutôt, d’y aller doucement car j’étais faible) et enfin de me remplir. Et ça allait mieux.

 

On dirait l’histoire d’une droguée… Et si… Et si ces sensations étaient des sensations de manque toxique, et non la vraie faim ?

 

Quand on se met à fumer ou à boire du café, au début, c’est désagréable, et puis on s’habitue. Mais un jour, sur une sage décision, on décide d’arrêter. Sensations de manque, nausées, etc. C’est normal. Le corps se désintoxique, se déshabitue. Je vais vous faire une révélation intersidérale : c’est la même chose avec la bouffe.

 

Et la vraie faim, elle, est agréable. Voici ce qu’il se passe dans le corps. Quand vous éprouvez ces sensations, le corps essaie de se nettoyer, de se débarrasser des toxines induites par l’alimentation. On vous a appris que c’était des sensations de faim, donc vous mangez : en fait, manger rompt le processus de nettoyage du corps. C’est pour ça qu’on se sent “mieux” après. Jusqu’à la prochaine fois. (Et comme le jeûne n’est pas une pratique encore régulière et admise, le corps n’a jamais de répit.) C’est la faim “toxique”.

 

La vraie faim est une sensation agréable, pas nauséeuse ou autre. La vraie faim n’est pas “il faut que je mange”, elle peut attendre vu qu’elle est agréable. La vraie faim se ressent dans la gorge, pas dans le ventre. La vraie faim est silencieuse, les gargouillis sont un signe de nettoyage et de déplacement de gaz. La vraie faim ne vous donne pas envie d’un aliment précis, elle se contente de ce qu’il y a. La vraie faim ne vient pas tous les jours à la même heure, mais arrive en fonction de vos activités. La vraie faim comble un besoin physiologique et non pas une envie / de l’ennui / du stress.

 

La vraie faim, vous savez, elle arrive après une journée d’activités physiques variées, elle arrive en même temps qu’une bonne fatigue, vous vous sentez bien, avec une sensation de bien-être et de chaleur agréable à l’intérieur, et en disant “j’ai faim”, vous souriez ! Je suis sûre que vous savez de quoi je parle.

 

Si vous avez bien suivi, vous comprenez donc qu’il y a des aliments toxiques qui engendrent un phénomène d’addiction dans le corps, comme : les “aliments” transformés et industriels, les excitants (café, thé noir, etc.), le sucre raffiné, les céréales raffinées et les céréales à gluten, et je vous le donne dans le mille : les aliments issus d’animaux, produits laitiers et viandeS.

 

Si vous vous reconnaissez là-dedans, essayez de remplacer petit-à-petit ces aliments par plus de fruits et de légumes. Aujourd’hui, je n’ai plus d’hypoglycémie, plus de maux de tête/migraines, je mange deux fois par jour, parfois une fois, je n’ai presque plus jamais ces sensations de faim oppressante, et si ça m’arrive, alors c’est léger et ça part en 15-20 minutes : je sais que c’est le processus de détoxination qui fonctionne, je fais en sorte de ne rien manger et laisser mon corps tranquille. Je mange quand j’ai faim, quoi. Et parfois je jeûne.

 

Lors de la transition vers l’alimentation vivante, des phénomènes de détox peuvent arriver, on se sent mal avant de se sentir beaucoup mieux. Mais après, on se sent tellement mieux…

 

Si vous avez des témoignages et des anecdotes personnelles, je serais ravie de les lire.

 

Voir aussi :

Publié par

2 commentaires à propos de “J’AI FAIM ! Vraie faim, fausse faim ?

  1. Merci merci merci merci merci merci merci merci merci merci merci merci merci mmmeerrrrrccccciiiiiiii !
    Je cherchais des recettes crues et me voici sur ton blog que je dévore depuis maintenant 3h… déjà et oui!

    Quel plaisir de te lire, les explications sont claires, les références au top et j’aime les petites touches d’humour !
    Joli site, complet comme je les aime, des recettes, des explications physiologiques, des infos sur les apports de certains légumes….
    Et le caca et le jeûne… Le top !

    Voilà 15 jrs que je m’intéresse à l’alimentation crues, sans céréales et tout le tralala, intérêt survenu d’un besoin urgent d’être au plus proche de mes émotions, être capable de les sentir arriver, des les déchiffrer, de les accueillir… Mes “vraies” émotions, pas celles transformées dues à un manque de sucre, de gluten, de tabac, d’alcool, de BEURRE et de FROMAGE …. Bref besoin recentrage. Ou centrage tout court d’ailleurs !

    Moi qui suis depuis toujours obnubilée par la nourriture, dépendante, qui comble tous ses manques par un bout de fromage ou un bon curry, qui pense sans cesse à de nouvelles recettes et qui ai des envies de cuisiner pour une coloc entière alors que nous ne sommes que deux…. Le chemin va être long sans doute… Ou pas, le tout est de tenir bon… Mon corps me crie “fait une fougasse, FAIT UNE FOUGASSE, ou une brioche”, heureusement je viens de lire ton article sur la vraie faim !

    Je vais continuer mon voyage sans fin au pays du cru et de la pleine conscience tes articles vont m’accompagner et m’apporter beaucoup de soutien, ils sont plein de bon sens.

    Je te souhaite plein d’énergie pour la suite.

    Charlie

    1. Salut Charlie !
      Ton message me fait dire que tu as déjà compris pas mal de choses essentielles, continue, bravo !
      Je suis en train d’écrire un petit livret de questions-réponses sur la transition vers le cru, ça pourra t’intéresser 😉 Et en attendant, je pense que tu trouveras des recettes faciles et sympa pour partager dans ta coloc dans mon dernier livre sur les recettes d’été.
      En tout cas merci beaucoup pour ton message qui me fait chaud au cœur et est magique pour me donner un bon petit coup de motivation et d’entrain à tout va !
      Un petit secret pour la suite : pose toi des questions, sois curieuse, et fais tes propres expériences, ton vécu sera ta richesse pour parler de ce mode de vie !
      Amitiés et à bientôt, Ariane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.